Virginité perpétuelle

Virginité de Marie dans la prophétie d’Isaïe

Isaïe annonce le signe de Dieu : une vierge va concevoir. Marie est vierge de tout péché y compris du péché originel. Comment une vierge pourrait concevoir si ce n’est par action divine.

Is 7, 14 : « C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la vierge a conçu, et elle enfante un fils, et elle lui donne le nom d’Emmanuel. »

Isaïe en 66, 7 annonce une naissance sans travail et sans douleur. Marie est vierge de tout péché y compris du péché originel elle n’a donc pas à souffrir les douleurs de l’enfantement (Gn 3, 16). Comment une vierge pourrait enfanter tout en restant vierge si ce n’est par action divine.

Is 66, 7-8 : « 7Avant d’être en travail, elle a enfanté ; avant que les douleurs lui vinssent, elle a mis au monde un enfant mâle. 8Qui a jamais entendu chose pareille, qui n’a jamais rien vu de semblable ? Un pays naît-il en un jour, une nation est-elle enfantée d’un seul coup, que Sion, à peine en travail ait mis au monde ses fils ? »

Conception virginale de Jésus

L’ange Gabriel annonce à la vierge Marie qu’elle va enfanter grâce à l’Esprit-Saint qui donne vie, en Lc 1, 26 – 38.

L’Esprit-Saint participe à la conception du messie car il est celui qui donne la vie. L’Esprit-Saint est présent tout au long de la vie de Jésus. Il est présent sous forme corporelle au baptême de Jésus qui marque le début de son ministère public.

La conception de Jésus respecte la virginité de Marie.

Marie, conçue sans péché, est la seule non atteinte par le péché originel. Elle ne peut pas être atteinte par le péché, car le Saint-Esprit la couvre de son ombre, et elle porte Jésus, le Saint de Dieu, celui qui n’a pas péché.

Naissance virginale de Jésus

La naissance de Jésus se produit de façon miraculeuse. Le nouveau-né Jésus passe au travers du corps de Marie par la propriété temporaire de la subtilité.

Le « corps spirituel » est un des quatre dons que Jésus revêtira à sa résurrection (voir « La Résurrection au risque de la Science »). Le corps traverse les obstacles. C’est ce que nous voyons dans les versets 19 et 26 du chapitre 20 de l’évangile de Jean. Le corps n’est pas alors soumis aux principes d’exclusion de Pauly. Ce principe explique que deux particules de matière ne peuvent pas occuper le même espace-temps.

Saint Paul nous parle dans la première épître aux Corinthiens (15, 44) des propriétés du corps ressuscité : « … semé corps animal, il ressuscite corps spirituel. »

Dogme de la virginité perpétuelle de Marie

La virginité perpétuelle de Marie signifie la virginité à la conception de Jésus, et la virginité à la naissance de Jésus.

Au Concile du Latran, en 649, le Pape Martin Ier, a proclamé la Virginité perpétuelle de Marie. Marie fut toujours vierge, aussi bien avant la naissance de son divin fils qu’après.

Comments are closed.